Ligue Cyber Espoirs à Casault!

Depuis près de 5 ans, monsieur Jimmy Gagné, enseignant à l’école secondaire Louis-Jacques-Casault, a l’idée d’apporter un programme de sport électronique à l’école. Après avoir lu quelques rapports sur l’implantation de ce genre de structure dans des écoles en Norvège et en Corée du Sud, il a eu envie de l’essayer. Le seul problème était par où commencer ce projet.

Monsieur Gagné à donc regardé ce qui se faisait ailleurs au Québec, et l’an passé il a eu la chance d’embarquer dans le projet de la Ligue Cyber Espoirs. Cette ligue unique a pour buts de pousser le développement de programmes reliés au sport électronique dans les établissements et la création d’équipes en milieu scolaire. Elle encadre la compétition de jeux vidéo au Québec dans les Cégeps et les écoles secondaires en plus d’avoir comme objectif de réduire le décrochage scolaire, recréer pour le jeune un sentiment d’appartenance à son établissement, favoriser l’intégration et la socialisation des jeunes tout en valorisant le talent et l’effort.

Le style de jeu qui est en place est principalement de compétition. Dans la Ligue Cyber Espoirs, 4 jeux pour les 13 ans et plus sont utilisés : Overwatch, League of Legends, Rocket League et Heartstone. En plus de ces jeux, nous retrouvons dans le local des jeux de compétition tel que Smash Bros ainsi que des jeux de coopération comme Overcook.

Après les premières inscriptions, plusieurs élèves n’avaient pas les ordinateurs nécessaires à la maison, mais ils avaient la motivation d’y participer. C’est alors que monsieur Gagné s’est rendu à l’évidence : il leur fallait un local afin de pratiquer et de compétitionner.

Le matériel vient principalement de  la propre contribution de l’enseignant et de quelques dons de ses amis. L’école a acheté des écrans. Monsieur Gagné estime que son investissement totalise jusqu’à présent environ 6 000 $.

L’an passé, une vingtaine d’élèves qui ont compétitionné dans la ligue, et présentement nous en avons une quinzaine d’inscriptions. En calculant les gens qui sont passés au local depuis la dernière année, c’est environ une cinquantaine de jeunes qui ont profité des installations de l’école secondaire.

Bravo à monsieur Jimmy Gagné pour ce beau projet innovateur!